Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux

POLITIQUE CONSUMÉRISTE DE RT-PCR : TROP C’EST TROP !

8 septembre 2020

Lors de son discours du 14 juillet 2020, le président de la République a annoncé que les tests de PCR COVID seraient désormais réalisables, sans ordonnance et remboursés intégralement par l’assurance maladie.

Depuis lors, les biologistes médicaux ont toutes les peines à faire face à cette vague de demandes :
Les cadences ont augmenté à marche forcée, passant de 300 000 tests hebdomadaires début juillet à plus d’un million début septembre soit plus du triple !

Malheureusement, cet afflux massif de patients sature les capacités analytiques des laboratoires. Les files d’attentes s’allongent et les patients – même symptomatiques – attendent leurs résultats plusieurs jours, ce qui est contre-productif dans la lutte contre l’épidémie.

De plus certains fournisseurs de réactifs n’arrivent pas à suivre et de nombreux laboratoires sont en pénurie de réactifs donc menacés d’arrêter brutalement toute activité de PCR Covid.

Le personnel des laboratoires est sur les rotules – certains sont en burn out – et nous n’arrivons plus à recruter. Le SJBM tient à alerter sur les dangers d’une politique de santé fondée sur le chiffre et non sur la pertinence médicale des examens PCR.

Les laboratoires ne peuvent pas prioriser toutes les demandes par manque d’information et notre personnel subi tous les jours de nombreuses agressions verbales et physiques par des patients en attente de leurs résultats.

Ce comité de section n’est donc pas représentatif de la profession et ne peut légitimement disposer d’un pouvoir de juge et d’arbitre, comme c’est le cas actuellement. Nous sommes résolus à aboutir sur ce sujet, en lien avec les conclusions du Ségur de la Santé.

TROP C’EST TROP !

Oui il faut dépister de manière importante mais il faut cibler auprès des personnes symptomatiques, cas contacts et personnes asymptomatiques à risques c’est à dire au retour de voyage d’un pays où l’épidémie fait rage. Nombre de français se découragent d’aller se faire dépister faute d’obtenir un rendez-vous rapidement, alors qu’ils rentrent dans les indications prioritaires de dépistage.

Il est indispensable que le raisonnement médical prenne le pas sur l’affichage politique car il est impossible de dépister 70 millions de français : cela prendrait 70 semaines soit près d’un an et demi !

Le SJBM lance un appel :

  • au civisme pour que les français sans indications n’aillent pas se faire dépister inutilement.
  • au ministère pour rappeler ces indications au grand public et pour que la priorisation des examens PCR se fasse sur la base d’une ordonnance médicale.
  • aux ARS pour stopper les campagnes massive de dépistage à l’échelle d’un territoire entier auprès des populations asymptomatiques sans risque particulier.

Contact presse : Dr. Lionel BARRAND – Président du SJBM – 06 67 20 81 88 – president@sjbm.fr