Actus


Crise des Urgences
Les propositions de la CSMF

15 juin 2022

  1. Information de la population
  2. Régulation
    – Le SAS doit être étendu à tout le territoire
    – Cela nécessite de renforcer es équipes de régulateurs et d’effecteurs
    – Une juste rémunération est un facteur essentiel. Nous proposons de partir des tarifs qui ont motivé les médecins dans les expérimentations SAS (125 €/h pour les régulateurs et une majoration MRT pour les effecteurs après régulation par le SAS ou le 15
  3. Valoriser la télémédecine
    – Téléconsultations et téléconsultations assistées
    – Téléexpertise
    – Télésurveillance
  4. EHPAD
    La téléconsultation assistée doit être la règle avant tout adressage dans un service d’Urgence
  5. Favoriser les entrées directes dans les services hospitaliers des patients qui y sont habituellement suivis
  6. PDSA et PDSES :
    – Valorisation financière des astreintes (450 €/12h)
    – Extension des lignes de PDSA et de PDSES à toutes les spécialités sur tout le territoire
    – Concentration des moyens des services d’Urgence sur un même territoire
    Obligation territoriale collective (mais totale opposition à l’obligation individuelle)
  7. Valorisation des actes visant à améliorer le soin non programmé
    – MRT
    – MCU : à passer de 48h à 5 jours ouvrés / utilisable avec les actes techniques
    – Associations des actes cliniques et techniques
  8. Mise en place d’équipes composées d’un(e) infirmier(e) et d’un(e) ambulancier(e)/aide-soignant(e)
    – Objectif : permanence de soins non programmés et gestion des petites urgences 15h/24 dans un bassin de population de 10 000 habitants
    – Méthode : régulation médicale par le SAS et téléconsultation assistée systématique
  9. Lutte contre le mercenariat médical