Perspectives


Réforme des statuts : les régions deviennent l’interface entre les départements et le National

24 janvier 2022

Au cours de son assemblée générale de mars 2021, la CSMF a adopté la réforme de ses statuts, puis son nouveau règlement intérieur en octobre 2021. En novembre se sont déroulées pour la première fois sous forme dématérialisée les élections du Conseil Régional, permettant de désigner les prochains membres du Conseil National. Ceux-ci éliront le prochain Président de la CSMF. Ainsi, après plus de trois années d’effort, la CSMF a réussi sa transformation, imposée par des évolutions sociétales trop longtemps négligées qui ont modifié les rapports des praticiens avec le syndicalisme.

Cette réforme des statuts, engagée parallèlement avec le projet entrepreneurial, vise à passer d’une confédération de syndicats départementaux à un syndicat national dans lequel les régions vont devenir l’interface entre les départements et le National.

La perte du lien avec les départements était devenue criante, accompagnée par une syndicalisation en berne, des statuts devenus poussiéreux et d’application complexe, des cadres à la motivation émoussée, le tout dans un contexte d’évolution du métier peu réjouissant !

La généralisation de ce désintérêt pour le syndicalisme quelle que soit la branche considérée nous impose de faire autrement : devenir un syndicat de services et non plus uniquement un syndicat de défense, et mettre en place une organisation efficiente permettant de répondre aux besoins de chacun sur le terrain.

Les objectifs de cette réforme sont triples : optimiser le fonctionnement de la vie syndicale dans les régions et les départements, simplifier le mode d’adhésion et permettre une meilleure représentativité des différents syndicats nationaux.

Désormais, les dix-sept régions auront pour fonction primordiale d’être le relai politique et technique du National. Mise en œuvre de la politique syndicale, diffusion des informations, recueil des données du terrain, participation à la vie conventionnelle, représentation des adhérents installés dans la région, animation de la vie locale, formation, syndicalisation, voilà les principales missions à développer avec l’aide du National aux plans logistique et économique.

Mutualiser les moyens et les structures organisationnelles autorise des gains de temps et d’énergie considérables, que chacun pourra utiliser localement pour retisser ces liens indispensables à une vie syndicale réussie. L’expertise, l’innovation et la formation constituent le trépied sur lequel s’appuie le projet entrepreneurial de la CSMF ; ces trois volets doivent bien évidemment se décliner dans chaque région avec les caractères singuliers propres à chacune d’entre elles, pour le bien commun.