Perspectives


Parité femmes-hommes sur les listes de candidats pour les élections aux URPS

2 novembre 2020

La CSMF a souhaité et a décidé d’imposer la parité femmes-hommes sur l’ensemble de ses listes qui se présenteront aux prochaines élections au URPS de médecins libéraux. À ce jour la CSMF est le premier et seul syndicat à avoir fait ce choix.

Choix qui repose sur deux ambitions politiques :

  • L’ambition de se mettre en conformité dans l’esprit (même s’il n’y a pas d’obligation pour un syndicat) avec la loi du 6 juin 2000, qui pour la première fois, impose la parité pour les investitures des partis politiques lors des élections législatives, puis de la loi du 4 août 2014, qui généralisait le principe d’égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités dans les secteurs de la vie sociale.
  • L’ambition de donner à ses consœurs (comme l’a fait le Conseil National de l’Ordre) l’indispensable place qu’elles doivent occuper dans les centres de décision de la médecine libérale. N’oublions pas que les femmes sont, depuis plusieurs années déjà, largement majoritaires parmi les étudiants en faculté de médecine.

Nous appelons donc l’ensemble de nos consœurs à venir nous rejoindre et à faire acte de candidature pour participer et construire la médecine libérale de demain ; c’est aussi cela la rénovation de la CSMF.