Actualités

Septembre 2020 : Coup d’accélérateur pour la pertinence ?

Newsletter du 28 juillet 2020

Il y a fort à parier que la pertinence sera à l’ordre du jour dès la rentrée pour cause de contexte budgétaire contraint suite aux dépenses, sans compter, du Ségur de la Santé de l’hôpital où la médecine libérale reste le grand oublié…

Alors effectivement si dans ce cadre la pertinence des soins apparaît comme la panacée pour concilier à la fois la maîtrise des coûts, la qualité et l’efficience des soins, en particulier pour les pathologies chroniques, pourquoi pas…

Pour cela, des conditions semblent être essentielles au succès ; 1) permettre l’accès et l’adoption des innovations technologiques ou organisationnelles à tous les médecins pour améliorer encore et toujours la qualité (grâce à une participation de la CNAM) ; 2) accorder un véritable rôle au patient qui mieux informé (grâce au temps pédagogique du médecin) ne pratiquera pas le nomadisme médical pour obtenir l’examen qu’il croit bon pour lui car il aura surfé sur Internet.

Mais surtout il faut mettre en place un accord gagnant/gagnant afin que la maîtrise comptable ne l’emporte pas sur la qualité des soins, car cela serait la fin du pacte de confiance du patient vis-à-vis de l’État et des médecins.

Par conséquent, les économies réalisées, sans remettre en cause la qualité du diagnostique et des soins, devraient peut-être bénéficier à parts égales à la fois à l’État, aux médecins mais aussi aux patients. Si les trois acteurs sont gagnants il y a de fortes chances que la pertinence puisse, enfin, devenir le nouvel ami du médecin, du patient et de l’État.

C’est ce que l’on appelle en économie de santé le cercle vertueux.

Découvrez l’intégralité de la Newsletter